La Corse et notamment la Balagne à soif….elle se meurt à petit feu.

Pas une goutte de pluie depuis des mois, les arbres et le maquis sont complètement grillés par le soleil et desséchés par le vent.

Des imbéciles continuent à jeter leur cigarette par la fenêtre de leur voiture n’importe ou et l’on sait ou cela nous conduit, des malades allument des feux un peu partout….. Dans quel but ?

La Balagne sous-marine n’est pas mieux lotie. Les progrès faits ces dernières années ont porté leurs fruits en termes de pollution des eaux, il faudrait quand même s’assurer que les stations de traitement font bien leur office compte tenu de l’accroissement de la population estivale. Bon ce n’est que trois mois, mais quand même prenons-y garde.

La faune…. C’est une catastrophe. Hormis dans les réserves, nous ne trouvons plus de poissons ou de crustacés. Prenez les photos et vidéos d’il y 10 ans et vous verrez la différence. Plus de langouste, à moins de 50 mètres, plus de chapon… c’est désolant. En revanche, dans les réserves, à la pointe de la Revellata par exemple, il y a une prolifération de mérous de toutes tailles, de corbes, sars, dentis et dorades. En revanche plus un seul poulpe! Il faudrait réaliser une gestion raisonnée des espèces de façon à conserver une diversité des espèces locales.

La pêche même si elle s’opère au filet aura détruit toute la faune jusqu'à une trentaine de mètres de l’ile Rousse à Galéria. Je pense que dans le golfe de Porto, des calanches à la Scandola le phénomène est identique, mais les seules deux plongées que j’ai effectuées là bas ne permettent pas d’affirmer qu’il n’y a plus de poisson dans les zones acceptables pour un plongeur lambda. Les deux plongées à 50 mètres sur un site exceptionnel de roches genre volcaniques, comportant une multitude de trous, petites grottes……..complètement désertées. Sur une plongée pas un crustacé, pas un poisson. Sur l’autre une seule langouste à 34 mètres…petite langouste bien seule.

Les pêcheurs sont ils donc les seuls responsables de cette désertification ? Pas seulement, je pense qu’un autre phénomène va dans le même sens : la température de l’eau. Très élevée jusqu’en début aout, 24°C en surface, 20°C à 30 mètres, génère probablement la prolifération d’algues filamenteuse qui s’accrochent notamment sur les gorgones et sur toute la vie faune et flore et qui les asphyxient. Les poissons vont probablement chercher ailleurs ce qu’ils ne trouvent plus ici.

Depuis début août, la thermoclean est apparue, elle est à 14 °C a partir d’une vingtaine de mètres et j’ai noté une diminution des algues filamenteuses, mais au sec du clocher les vidéos et photos sont significatives… il en reste pas mal !

Quand au reste, un environnement cela se respecte et il faut le montrer par des actions de tous les jours. La Corse en a besoin et y tient absolument. Ces actions appliquées à soit même devraient normalement faire des émules que cela soit sur terre ou en mer. Il faut maintenant être intransigeant avec les contrevenants même s’ils sont fortunés. L’argent n’autorise pas tout.

Puisque l’on parle de contrevenants, comment peut on ne pas être révoltés lorsque deux semi-rigides partent de conserve, l’un avec des plongeurs bouteilles et l’autres avec du matériel de pêche (harpon). Il ne faut pas quand même nous prendre pour des imbéciles, et je pense que notre gros jojo du Danger ne s’en est pas remis. En fait, la règlementation européenne plutôt que de s’occuper de la longueur des courgettes, ferait mieux de s’occuper des immatriculations des bateaux européens, car tous n’en ont pas. Facile dans ce cas de faire n’importe quoi. Bon heureusement ils ne sont pas tous comme ça, mais quelquefois trop, c’est trop.

Allez tout cela va s’arranger, j’espère et en attendant bon visionnage de cette année 2017.

 

         
Faune        
         
Juillet        

 

         
Revellata Caldanu Sec du Lion Sud Clocher Tombant de l'Ile Rousse
         
         
Août        
         
         
         
Revellata Caldanu Sec du Lion Sec du Clocher Sec de Naso
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
f t g m
Copyright 2017